filon


filon

filon [ filɔ̃ ] n. m.
• 1566; it. filone, augment. de filo « fil »
1Masse allongée de roches éruptives, de substances minérales existant dans le sol au milieu de couches de nature différente. Filon de cuivre, d'argent. veine. Découvrir, exploiter, épuiser un filon. Filon affleurant. dyke. Puissance d'un filon, son épaisseur.
2Source de profits. 2. mine. L'Angleterre « exploite tous les filons de la prospérité humaine » (Mirabeau).
3(1882 « affaire » de malfaiteurs) Fam. Moyen, occasion de s'enrichir ou d'améliorer son existence. Situation lucrative ou agréable. Trouver le filon. combine, 1. truc. Un bon filon. aubaine.

filon nom masculin (italien filone) Appareil rocheux à structure planaire, recoupant des formations encaissantes. (Les filons sont classés selon leur forme [en baïonnette, stratiforme, annulaire, etc.] et selon les matériaux qui les constituent [aplite, granite, basalte, sulfures métalliques, minéraux utiles, etc.].) Familier. Moyen ingénieux, source de réussite : Exploiter jusqu'au bout un filon comique. Familier. Bonne place, situation lucrative et agréable : Avoir, trouver le filon.filon (homonymes) nom masculin (italien filone) filons forme conjuguée du verbe filerfilon (synonymes) nom masculin (italien filone) Appareil rocheux à structure planaire, recoupant des formations encaissantes.
Synonymes :
Familier. Moyen ingénieux, source de réussite
Synonymes :
Familier. Bonne place, situation lucrative et agréable
Synonymes :
- fromage (familier)
- planque (populaire)
- sinécure

filon
n. m.
d1./d Masse longue et étroite de roches éruptives, de dépôts minéraux, différente par sa nature des roches qui l'entourent. Filon de roches aurifères, de quartz.
d2./d Fig. Source d'inspiration, de situations. Les ridicules sont le filon des comédies.
d3./d Fam. Source facile d'avantages divers; aubaine. Trouver un filon.
|| (Antilles fr.) Avoir du filon: avoir des relations (sens II, 3).

⇒FILON, subst. masc.
A.— GÉOL. Gisement de minerai(s) métallique(s) ou de minéraux, en masse allongée, qui se trouve au milieu de couches différentes. Rencontrer, suivre, exploiter un filon; filon pauvre, riche; filon de cuivre, d'étain, d'or. Aujourd'hui les compagnies (...) remontent à la source même, au filon qui produit les lamelles, les paillettes et les pépites (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 154) :
1. Entre les calcaires crétacés et les porphyres qui ont relevé ces calcaires, sur tout le flanc de la montagne, il y a là un filon d'argent sulfuré considérable, oui! une mine d'argent dont l'exploitation, d'après mes calculs, assurerait des bénéfices énormes.
ZOLA, Argent, 1891, p. 63.
P. anal. Un jeune arbre, après avoir langui lontemps, prend tout à coup l'essor; (...) c'est que sa racine a enfin rencontré le filon de terre qui convient à sa substance (DURAS, Édouard, 1825, 1re part., p. 111). La Guillaumette, (...) tombé dans un filon glaiseux, amassait sous ses pieds d'énormes mottes d'argile (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., III, p. 121).
P. ext. Couche sédimentaire. Filon de houille (Ac.). Le couloir s'enfonçait directement vers le noyau de la chaîne, suivant un filon de calcaire d'une égalité et d'une pureté parfaites (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 165).
B.— Au fig. [En parlant d'une activité quelconque] Mine de renseignements, de notions nouvelles à exploiter. Trouver un filon. J'ai même eu le bonheur de rencontrer (...) des filons inexplorés qui ont apporté à la science des faits imprévus et soulevé, je crois, des questions nouvelles et fécondes (C. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 20).
Fam. Situation lucrative ou moyen d'obtenir des avantages. Avoir, tenir le (bon) filon. J'aurai bien une course l'après-midi. J'entrerai aux Assises. Je trouverai le filon. Ça me connaît le système D (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 88) :
2. ... le tout p'tit Frazy, qui est si mignon, c'chérubin, il a enfin trouvé un filon pour rester : on a demandé des tueurs de bœufs à l'abattoir, et il s'est fait embaucher là dedans par protection, quoique licencié en droit et malgré qu'i' soit clerc de notaire.
BARBUSSE, Feu, 1916, p. 135.
REM. 1. Filonner, verbe intrans., fam. Chercher à obtenir une situation avantageuse. J'suis d'l'avis d'Volpatte; qu'i's filonnent, bon, c'est humain, mais qu'après i' viennent pas dire :« j'ai été un guerrier » (BARBUSSE, Feu, 1916 p. 139). 2. Filonneur, subst. masc., fam. Celui qui cherche à obtenir une situation avantageuse (cf. GENEVOIX, Seuil guitounes, 1918, p. 266). 3. Filonien, ienne, adj., géol. Qui contient des filons. Terrain filonien (LITTRÉ). L'idée fort ancienne de lier l'origine des gîtes métallifères filoniens à celle des roches ignées (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 489). 4. Filonnier, ière, adj. Qui tient du filon. Cette partie de la veine filonnière s'amincissait, à ce point que les haveurs, écrasés entre le mur et le toit, s'écorchaient les coudes (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1293).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1562 minér. (DU PINET, Pline, XXXIII, 4 ds DELB. Notes mss). Empr. à l'ital. filone, attesté comme terme de minér. dep. av. 1537 (Biringuccio ds BATT.; aussi chez Mattioli, ibid., trad. par Du Pinet), dér. augmentatif de filo (fil). Fréq. abs. littér. :106. Bbg. HOPE 1971, p. 195.

filon [filɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1566; ital. filone, augmentatif de filo « fil ».
1 Masse allongée (de roches éruptives, de substances minérales existant dans le sol au milieu de couches de nature différente). || Filon d'étain, de cuivre, d'argent. Veine. || Découvrir, exploiter, épuiser un filon. || Les filons d'une mine, d'une carrière.Les filons résultent du remplissage de fentes de l'écorce terrestre, par des matériaux amenés et déposés sous l'effet d'une action mécanique ou chimique. || Filon vertical, incliné; filon rectiligne. || Filon affleurant, faisant saillie à la surface du sol. Dyke. || Parois d'un filon. Éponte. || Puissance d'un filon, son épaisseur. || Extrémité d'un filon. Airure.
1 On donne communément le nom de filon à toute masse de roche cristalline traversant comme un mur vertical une structure étrangère. Les dykes sont en somme des filons (…) Mais il peut y avoir des filons qui n'ont jamais atteint la surface du sol.
E. de Martonne, Traité de géographie physique, t. II, p. 742.
2 Par ext. (abusif en géol.). Couche sédimentaire. || « Filon de houille » (Académie).Filon de terre, de glaise.
2 (…) le terrain est presque le même qu'à Épernay. C'est un filon de la Champagne voisine qui, sur ce coteau exposé au midi, produit des vins rouges et blancs qui ont encore assez de feu.
Nerval, les Filles du feu, Angélique, XII.
3 (Av. 1791). Fig. Source, veine. || Exploiter un filon comique. || Ce sujet est un filon. Mine.
3 L'Angleterre développe tous les genres d'industrie, exploite tous les filons de la prospérité humaine (…)
Mirabeau, Collection, t. I, p. 339.
4 (1899, « affaire » de malfaiteurs). Fam. Moyen, occasion de s'enrichir ou d'améliorer son existence. Situation lucrative ou agréable. || Trouver le filon. || Un bon filon. Aubaine, place, planque (fam.); truc.
4 Il y a les courageux qui estiment que l'on abuse d'eux et les embusqués qui cherchent toujours un filon.
G. Duhamel, Refuges de la lecture, I, p. 34.
5 Il chercha à tirer au flanc et dès le lendemain matin il se fit porter malade. « — J'ai le filon », disait-il à l'homme de garde qui l'accompagnait à la visite, « j'ai la chtouille… ».
B. Cendrars, la Main coupée, in Œ. compl., t. X, p. 89.
DÉR. (Du sens 1.) Filonien. — (Du sens 4.) Filonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • filon — filon …   Dictionnaire des rimes

  • filon — FILÓN, filoane, s.n. Zăcământ cu aspect de plăci format în crăpăturile scoarţei pământului prin consolidarea magmei sau prin depunerea unor minerale aflate în soluţie în apele termale; vână. – Din fr. filon. Trimis de baron, 13.09.2007. Sursa:… …   Dicționar Român

  • Filón — Saltar a navegación, búsqueda Filón puede referirse a: Un filón, en Geología, es un relleno de minerales en la corteza terrestre. Filón de Atenas, arquitecto del siglo IV a. C. Filón de Alejandría, filósofo helenístico del siglo… …   Wikipedia Español

  • filón — sustantivo masculino 1. Área: minería Masa de mineral que rellena una grieta de una formación rocosa: El filón se agotó y abandonaron la mina. 2. Uso/registro: coloquial. Persona o cosa de la que se puede obtener mucho provecho: Este empleado mío …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Filon B.P.G. — ● Filon B.P.G. filon contenant à la fois des sulfures de zinc, de fer et de plomb …   Encyclopédie Universelle

  • filón — (Del fr. filon). 1. m. Masa metalífera o pétrea que rellena una antigua quiebra de las rocas de un terreno. 2. Materia, negocio, recurso del que se espera sacar gran provecho …   Diccionario de la lengua española

  • Filon — (spr. lóng), Auguste, franz. Historiker, geb. 7. Juni 1800 in Paris, gest. daselbst 1. Dez. 1875, erhielt 1840 eine Professur an der Pariser Normalschule und ward 1853 als Professor der Geschichte an die Fakultät der Wissenschaften zu Douai… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Filon — (spr. óng), Pierre Marie Augustin, franz. Schriftsteller, geb. 28. Nov. 1841 in Paris, ging 1870 als Lehrer des Sohnes Napoleons III. mit nach England, kehrte später nach Frankreich zurück; schrieb: »Histoire de la littérature anglaise« (1883),… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Filon — Fílon DEFINICIJA 1. iz Larise (o.140 80. pr. Kr.), grčki filozof, začetnik tzv. »četvrte Akademije«, umjereni skeptik 2. Židov (F. Aleksandrijski) (o.1. st. pr. Kr.), židovski filozof, učenjem o logosu utjecao na kršćanstvo …   Hrvatski jezični portal

  • FILON — n. m. Veine métallique ou fossile, souterraine ou à fleur de terre. Rencontrer un filon en creusant. Un filon d’argent, d’étain, de houille. Exploiter un filon. La direction d’un filon. Filon principal. Les branches, les rameaux d’un filon. Ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)